Une série que j’ai entamé sur le chemin de Compostelle en traversant certains des plus beaux villages de France. Je me suis rendu compte de l’extrême variété des portes et fenêtres des maisons et autres bâtiments qui les peuplent. Cela va des quelques planches grossièrement équarries et mal aboutées d’une porte de grange jusqu’aux jambages et au linteau très travaillés de la porte d’entrée de la maison des notables du village.

J’ai été particulièrement amusé de constater qu’en définitive un cadrage serré, focalisé sur les huisseries, n’est pas restrictif, mais au contraire peut-être représentatif du tout que forme le bâtiment auxquelles elles appartiennent. En observant ces portes et ces fenêtres, notre esprit est aisément capable d’imaginer ce que peuvent être ces bâtiments ou à quoi ils peuvent ressembler.

Invalid WP Real Media Library ID encountered.

Pin It on Pinterest

Share This